Home / Non classé / Hiverner la piscine

Hiverner la piscine

L’hivernage de la piscine est une étape cruciale pour les propriétaires. L’hivernage consiste en un nettoyage en profondeur de l’eau de la piscine dès le début de l’hiver dans le but de grader une bonne qualité d’eau lors de la remise en marche de la piscine au début du printemps.

Pour l’hivernage, les propriétaires sont conviés à acheter des matériels de qualité pour permettre un nettoyage sans faille de la piscine ainsi qu’une protection à longue durée de l’eau de la piscine. L’abri de piscine plat, une solution agréable et sécurisée, fait par exemple partie de ces matériels d’hivernage à ne pas négliger.

 

Pourquoi effectuer un hivernage ?

Pourquoi effectuer un hivernage

L’hivernage est une étape impérative pour tout propriétaire de piscine, car, en hiver la piscine est mise hors-service alors qu’il est interdit de la vider sur une fréquence annuelle pour des raisons d’économie de ressources naturelles. De plus, si la piscine reste vidée durant l’hiver ses parois risquent de se fissurer à cause de la pression de la nappe phréatique. Il ne faut vider et remplir votre piscine que tous les 5ans.

Il est également impératif d’effectuer un hivernage pour des raisons sanitaires. En effet, si l’eau de la  piscine n’est ni traitée ni protégée durant la saison froide, elle risquerait de devenir un foyer potentiel pour les microbes et les bactéries. Donc, le temps que l’on ne l’utilise pas, il faut mettre la piscine en hivernage pour s’assurer d’une utilisation sans risque lors de sa remise en marche.

Les options possibles d’hivernage de la piscine

Les options possibles d’hivernage de la piscine

Selon la taille de la piscine, mais également dépendant de la volonté des propriétaires, il existe deux façons d’hiverner la piscine. La première façon est l’hivernage passif et la deuxième est l‘hivernage actif. Pour les grandes piscines, il est conseillé de procéder par un hivernage passif qui ne nécessite pas une surveillance régulière au cours de l’hiver.

Ces deux options d’hivernage consistent toutes en un nettoyage qui doit débuter lorsque la température reste constamment à 12°C. À cette température, si l’eau est traitée, il ne risque plus d’y avoir une prolifération de bactéries. En dessus de cette température, il y a risque de prolifération de bactéries après nettoyage et en dessous de cette température le nettoyage sera plus rugueux.

L’hivernage passif

L’hivernage passif

L’hivernage passif est le type d’hivernage le plus adopté par les propriétaires avisés. Pour effectuer ce type d’hivernage, il faut commencer par un nettoyage des parois et du fond de la piscine, une vidange des systèmes de filtration qui vous obligera de faire baisser le niveau de l’eau de la piscine à 10 cm et un nettoyage des filtres à eau.

Il faudra également vidanger et purger les canalisations, mettre des bouchons d’hivernage sur les buses de refoulement, visser des gizzmo sur les skimmers, placer un flotteur en diagonal pour éviter le gel superficiel, verser des produits nettoyants de choc dans la piscine et finir par couvrir le tout d’une bâche.

Ce type d’hivernage ne vous engage pas en un entretien régulier de la piscine durant l’hiver de plus il ne nécessite aucune énergie électrique durant le temps d’arrêt de la piscine. Cependant, il faut consacrer trois jours au minimum pour bien effectuer toutes les tâches qui s’y rattachent.

L’hivernage actif

L’hivernage actif

Dit également semi-hivernage, l’hivernage passif consiste en premier lieu en un nettoyage en profondeur de la piscine. Le nettoyage consiste juste à faire tourner le robot de piscine la nuit qui précède la phase de l’hivernage. Lorsque les parois de la piscine sont bien nettoyées, il faudra programmer le filtrage de l’eau de la piscine sur une fréquence de deux heures par jour.

Il n’est pas nécessaire d’effectuer un traitement de nettoyage de choc avec l’hivernage actif ; il suffit juste d’ajouter des produits d’hivernage à l’eau de la piscine. En outre, il faudra vérifier de temps à autre le pH de l’eau pour des raisons sanitaires. Il n’est pas obligatoire de couvrir la piscine lors d’un hivernage passif, toutefois, il est conseillé de le faire pour éviter la prolifération des algues.

Cette technique d’hivernage de piscine est bien plus rapide à réaliser. La remise en service de la piscine se fait également très rapidement après ce type d’hivernage. Cependant, il nécessite une consommation d’électricité.

La remise en marche de la piscine

Après l’hivernage, il faudra procéder à la remise en marche de la piscine. Attention, la remise en marche doit se faire lorsque la température aura de nouveau atteint les 12 °C, afin d’éviter une fois de plus la prolifération des bactéries. Cette remise en marche de la piscine débute donc vers la fin du mois de mars, mais équipez-vous d’un thermomètre pour vérifier la température de l’eau au début des opérations de la remise en marche.

L’opération commence par un retrait de la bâche de protection. Ensuite, l’eau sera progressivement filtrée après un hivernage passif, sinon filtrée de nouveau à allure normale après un hivernage actif. Après l’hivernage actif, il est possible de tout de suite passer par un grand nettoyage du bassin et un traitement de l’eau. Après l’hivernage passif, il faudra remettre en marche petit à petit toute l’infrastructure avant le grand nettoyage.

 

En bref, l’hivernage est une étape importante pour l’entretien de la piscine. De plus, cette technique combine l’économie d’eau et les précautions sanitaires. Pour vous aider dans la recherche des matériels de nettoyage de piscine, voici un comparatif des 5 meilleurs aspirateurs de piscine. N’oubliez jamais, de la propreté de votre piscine dépend votre bien-être et votre santé, donc, n’hésitez pas à investir dans des matériaux capables de nettoyer correctement et efficacement votre piscine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *