Home / Piscine / La piscine naturelle ou piscine écologique

La piscine naturelle ou piscine écologique

Lorsqu’il s’agit de choisir sa piscine d’extérieur, les options sont assez larges ; piscine enterrée, en hors-sol, en bois, en PVC, gonflable ou pourquoi pas jacuzzi de nage. Les choix ne se limitent pas à ces possibilités que nous avons énoncées. Aujourd’hui, beaucoup de propriétaires optent pour l’aménagement d’une piscine naturelle dans leur jardin. Comme il n’y a rien de plus apaisant que de passer des journées ensoleillées au bord d’une étendue d’eau cristalline rappelant les vacances au bord de l’eau, l’aménagement d’une piscine naturelle dans le jardin se présente tel vrai un défi de bien-être pour ceux qui désirent leur point d’eau de baignade personnalisée. Il faut suivre quelques étapes pour réaliser une piscine naturelle tout en ayant beaucoup de patience. Si vous avez l’esprit bricoleur et les mains vertes, vous auriez une grande facilité à créer votre piscine biologique par vous-même.

Qu’est-ce qu’une piscine naturelle ?

piscine ecolo maison

La piscine naturelle est une piscine enterrée à la base. A la différence des piscines enterrées classiques, la piscine naturelle se veut être biologique. Elle est également appelée baignade biologique, biopiscine, bassin écologique ou piscine vivante. La piscine naturelle tire son origine de l’Australie. Dans ce pays où la chaleur est au rendez-vous, farniente et fraîcheur des points d’eau sont en effet des idéaux de vie. Mais bien avant cela, les Australiens utilisaient ce petit étang creusé pour abreuver les animaux de la ferme. Toutefois, depuis les années 90 la tendance a gagné du terrain et la piscine naturelle s’est fait une place en Europe, aux États-Unis, en Asie et ailleurs.

La piscine naturelle est constituée d’un grand bassin de baignade, d’un petit bassin destiné à l’épuration de l’eau et d’une zone de minichute qui est nécessaire pour l’oxygénation de l’eau. La totalité de l’eau se trouvant dans la piscine passe par ces trois zones grâce à une pompe placée au fond du bassin. En outre, ce bassin naturel est se rempli généralement à l’eau de pluie pour respecter sa dénomination biologique et pour permettre à l’écosystème environnant de faire de ce point d’eau une vraie piscine vivante. Pour épurer l’eau d’une biopiscine, il n’est pas nécessaire d’utiliser du chlore ou d’autres produits nettoyants.

Comment construire une piscine naturelle ?

piscine verte

La construction ou l’aménagement d’une piscine naturelle peut se faire par soi-même ou avec l’aide de prestataires en piscine biologique surtout au niveau du terrassement. Les travaux nécessaires à un tel aménagement nécessitent une connaissance en décoration d’extérieur, en paysage et jardinage. La terre extraite au cours du terrassement pourra être utilisée pour reformer le paysage du bord de la piscine. Ce terreau peut en effet être utilisé pour former des collines miniatures pour accueillir diverses plantes ou pour recréer un paysage naturel dans votre jardin. Après le terrassement vous devez passer par la couverture du fond du bassin pour l’étanchéité.

Il faut noter que le terrain argileux est le mieux adapté pour accueillir un bassin naturel. Ce type de terrain permet en effet l’usage d’un composant argileux pour former la membrane d’étanchéité à tapisser au fond de l’ensemble du bassin. Il est également possible d’utiliser une bâche ou du ciment comme membrane d’étanchéité, toutefois, le ciment aura meilleure teneur que la bâche et respectera plus l’aspect biologique. Lorsque la membrane d’étanchéité est mise en place, il faudra la recouvrir avec des roches volcaniques, du gravillon ou des galets. En général, lorsque le bassin est bien formé, on procède à l’embellissement du paysage environnant, car le remplissage attendra la saison de pluie.

Pour les moins patients d’entre nous, une autre alternative de remplissage est possible. En effet, si la pluie tarde à venir, la piscine peut se remplir avec de l’eau venant d’une source naturelle ou d’un lac. Pour cela, il faudra cependant les avis et les prestations d’un professionnel. Le transport de l’eau se fera dans ce cas par le biais d’un camion à citerne. Cette idée n’est toutefois conseillée que si votre propriété se trouve à proximité de ces points d’eau naturelle. En outre, vous pouvez toujours utiliser l’eau du robinet qui se purifiera au fil du temps. Il faut juste souligner que l’eau minérale naturelle est plus revigorante que l’eau traitée du robinet.

Le choix des plantes à intégrer dans la piscine naturelle

 

plante pour piscine naturelle

Pour compléter le bassin biologique, il faudra choisir les plantes décoratives et purificatrices. Il faudra choisir trois types de plantes pour cela. Les plantes d’eau à longues racines sont les premières, à l’exemple du nymphéa, du lotus ou du nénuphar. Ces plantes se disposent dans la zone qui jouit le maximum de profondeur, donc, au milieu du bassin. Elles ont la particularité d’empêcher les algues de se propager dans l’eau tout en purifiant le bassin.

En deuxième lieu il faudra choisir celles qui filtrent et qui oxygènent l’eau. Elles doivent être placées au fond de la piscine et ne doivent pas interférer avec les racines des plantes purifiantes à longues tiges. Parmi les plus appréciées de ces plantes, vous trouverez l’élodée, l’utriculaire, et le callitriche.

Maintenant, choisissez des plantes purifiantes pour les bords de la piscine. Pour cela, nous pouvons citer entre autres le myosotis, l’acorus, la menthe, l’iris, le sagittaire, le glycéria, le juncus et le thypha. Une fois que vous avez incorporé ces plantes dans votre piscine vous êtes sûr d’avoir compléter l’étape la plus importante dans la création de ce point d’eau qui revalorise votre bien immobilier.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *