Home / Accessoires de piscine / Zoom sur les alarmes piscine

Zoom sur les alarmes piscine

Les alarmes piscines sont des dispositifs de sécurité obligatoires pour les piscines privées. L’État exige l’installation de ces dispositifs selon une loi mise en vigueur le 1er janvier 2004. Cette loi s’applique aux piscines privées creusées et semi-creusées. Elle n’est pas appliquée aux piscines publiques qui sont déjà surveillées par des maîtres nageurs.

La mention de piscine privée s’applique ici aux domaines privés incluant les petites communautés comme les habitations privées pour séniors, etc. Pour vous aider à trouver la bonne alarme à piscine, piscine et jacuzzi vous propose un petit détour sur les types d’alarmes existants.

 

Les différentes sortes d’alarmes piscines

Il existe deux grands types d’alarmes piscines : l’alarme piscine immergée et l’alarme piscine périphérique. Ces deux types d’alarmes sont proposés sur le marché avec une grande différence de prix. En effet, l’alarme piscine immergée peut coûter trois fois moins chère que l’alarme piscine périphérique.

L’alarme piscine immergée est un dispositif que l’on fait immerger dans l’eau pour détecter les facteurs indiquant un danger dans l’eau. L’alarme piscine périphérique quant à elle est un dispositif destiné à former une clôture de faisceaux lumineux invisible autour de la piscine pour alerter les propriétaires d’une intrusion dans le périmètre sécurisé.

Malgré cette différence au niveau du prix, ces deux alarmes offrent toutes deux des fonctionnalités qui correspondent aux normes de sécurités recherchées. Cependant, pour confirmer la conformité de ces alarmes il faut s’assurer qu’elles portent le code de la norme NF P 90-307. Sans la norme NF P 90-307 ces alarmes ne seront pas considérées par la loi.

L’alarme piscine périphérique

périphérique

Cette alarme piscine est constituée de quatre bornes à placer aux quatre coins de la piscine. L’un des bornes de l’alarme renferme une batterie d’appoint qui s’active automatiquement en cas de coupure d’électricité. Ces bornes diffusent un rayon UV ou un infrarouge autour de la piscine. Ces faisceaux lumineux invisibles déclenchent l’alarme instantanément lorsqu’un individu les franchit.

Le central de l’alarme, qui est composé d’un clavier et d’une sirène, est à installer dans la maison pour alerter les occupants en cas d’intrusion dans le bassin. Ce système d’alarme est surtout approprié si de jeunes enfants se trouvent dans le domaine contenant la piscine privée. En outre, l’alarme périphérique est une option idéale pour les piscines creusées.

L’alarme piscine immergée

immérgée

L’alarme piscine immergée se décline en deux types : l’alarme à onde et l’alarme sonar. Ces deux types d’alarmes immergées fonctionnent à peu près de la même façon. En effet, elles sont toutes deux destinées à capter les mouvements suspects qui se produisent dans l’eau, pouvant indiquer une chute, une noyade ou autre.

L’alarme à sonar est composée d’un dispositif à installer sous l’eau et d’un central qui sera fixé dans la maison. Le dispositif immergé capte les sons particuliers produits par une chute ou une noyade et envoie un signal au central pour déclencher l’alarme. L’alarme à onde, pour sa part, sera fixée sur la paroi supérieure du bord du bassin. Ce dispositif mis en contact direct avec l’eau réagit lors de l’apparition d’ondes spécifiques aux chutes et aux noyades.

Ces deux types d’alarmes s’activent donc à la survenue du danger, mais ne préviennent pas le danger. Toutefois, elles permettent aux personnes alertées de réagir rapidement une fois le danger survenu. Ce type d’alarme convient surtout aux piscines semi-creusées et aux piscines hors sol.

La norme NF P 90-307

Comme nous avons vu ci-haut, les alarmes piscines doivent être homologuées par la norme NF P 90-307. Cette norme assure les critères qui suivent :

  • émission d’un son de 100 dB sur une distance d’un mètre,
  • possibilité de réactivation automatique,
  • options de programmation protégées,
  • option d’alerte en cas de dysfonctionnement,
  • avoir une résistance aux intempéries,
  • fonctionnalité 24 h/24 et 7j/7,
  • dispositif immergé non transportable,
  • dispositif immergé capable de capter la chute d’un enfant de plus de 6 kg,
  • borne principale munie de batterie d’appoint pour l’alarme périphérique.

Alarme piscine parlante et bracelet-tortue

Il faut le rappeler, les alarmes piscines homologuées sont exigées pour les piscines privées creusées et semi-creusées. Il existe par contre des alarmes piscines non homologuées telles que les alarmes parlantes et les bracelet-tortues.

bracelet

Les alarmes parlantes sont des dispositifs à placer à proximité du bassin. Ce type d’alarme détecte le mouvement et prévient les nageurs lorsque le périmètre qu’elle couvre est pénétré par un individu donné. Les bracelet-tortues pour leur part sont des dispositifs de sécurité que l’on fait mettre aux jeunes baigneurs. Ces bracelets sont reliés à un central transportable destiné à signaler les parents si un accident survient à l’enfant au cours d’une baignade.

Ces deux types de dispositifs de sécurité ne figurent pas parmi les alarmes piscines exigées par la loi, mais ils peuvent être utilisés en cours de baignade vu que les alarmes piscines immergées et périphériques sont surtout mises en marche lorsque la piscine est inoccupée.

 

En bref, les alarmes piscines sont exigées pour permettre aux propriétaires particuliers de réagir aussi tôt que possible face à un danger qui survient dans le périmètre du bassin privé. Ces alarmes piscines sont obligatoires pour les piscines creusées et semi-creusées, mais elles peuvent aussi être utilisées sur les piscines autoportées. Outre, l’alarme piscine est un bon alternatif aux dispositifs de sécurité tels que les abris de piscine, les bâches de protection ou encore les barrières. Pour ne pas se tromper lors de l’achat d’une alarme piscine homologuée, il faudra faire référence à la norme NF P 90-307.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *